La biréfringence est égale à la valeur numérique de l'écart maximal entre l'indice de réfraction le plus petit et celui le plus grand dans une matière gemme anisotrope. Elle se mesure à l'aide d'un réfractomètre de gemmologie.
Les valeurs d'écart données dans la base vont légèrement au-delà de l'extrême minimal et de l'extrême maximal afin de tenir compte des éventuelles erreurs de lecture au réfractomètre.
Sur le principe d'Archimède, la densité est le rapport entre le poids d'une matière gemme et le poids de son même volume d'eau. Il s'exprime sans unité de mesure. Dans l'idéal, la densité se mesure à l'aide d'une balance hydrostatique digitale précise au 1/100ème de carat.
L'échelle de dureté ou l'échelle de Mohs indique la résistance à la rayure pour dix minéraux de référence. Le minéral numéro 1 est le plus tendre et le minéral numéro 10 est le plus dur. Entre ces extrémités, le minéral raye celui du numéro immédiatement inférieur mais sera rayé par celui du numéro immédiatement supérieur. Deux minéraux de même dureté se rayeront l'un l'autre mais difficilement. Les demi-échelons sont également utilisés.
   1 : Talc - friable sous l'ongle
   2 : Gypse - se raye avec l'ongle
   3 : Calcite - se raye avec une pièce en cuivre
   4 : Fluorite - se raye facilement avec une lame de canif
   5 : Apatite - se raye plus difficilement avec une lame
   6 : Orthose - raye difficilement une vitre en verre
   7 : Quartz - raye facilement une vitre en verre
   8 : Topaze - raye très facilement une vitre en verre
   9 : Corindon - coupe le verre
   10 : Diamant - coupe plus facilement le verre
Lorsqu'un rayon de lumière traverse l'air et pénètre dans une substance liquide ou solide, d'une part il est ralenti et d'autre part sa direction est déviée ou réfractée. Pour simplifier, l'indice de réfraction (IR) prend en compte l'angle de déviation limite de la lumière entre l'air et le solide. Il se mesure à l'aide d'un réfractomètre de gemmologie (jusqu'à 1,79).
Les IR donnés dans la base vont légèrement au-delà de l'extrême minimal et de l'extrême maximal afin de tenir compte des éventuelles erreurs de lecture au réfractomètre.
   : fréquent à peu commun
   : peu commun à rare
   : rare à très rare
   : très rare à rarissime
A noter :
- La beauté prime. L'indice de rareté proposé ici concerne la belle qualité gemme ou ornementale.
- La rareté est distincte de la valeur. L'offre et la demande font le prix alors que l'état des ressources disponibles fait la rareté. Une pierre peut être chère mais pas forcément rare alors qu'une pierre très rare ne sera pas forcément plus chère.
- La notion de rareté est relative. Pour une même pierre, il peut exister plusieurs variétés dont le degré de rareté sera différent selon la transparence, la couleur ou la provenance.
- Le critère de rareté évolue dans le temps. Une pierre peut être très rare jusqu'au jour où un nouveau gisement très productif est exploité, la rendant ainsi moins rare, ou inversement lorsque plus aucun gisement n'est découvert.
- Les gemmes artificielles/synthétiques ne sont pas rares, même si leur coût de fabrication est très élevé puisqu'il est possible de les reproduire à l'infini.
Cet indice reflète l'opinion de l'auteur et n'engage que lui.
Degré de rareté,
BRUT

: fréquent à peu commun
: peu commun à rare
: rare à très rare
: très rare à rarissime
Sur la rareté du brut :
- La beauté prime. L'indice de rareté proposé ici concerne la belle qualité gemme ou ornementale.
- La rareté est distincte de la valeur. L'offre et la demande font le prix alors que l'état des ressources disponibles fait la rareté. Une pierre peut être chère mais pas forcément rare alors qu'une pierre très rare ne sera pas forcément plus chère.
- La notion de rareté est relative. Pour une même pierre, il peut exister plusieurs variétés dont le degré de rareté sera différent selon la transparence, la couleur ou la provenance.
- Le critère de rareté évolue dans le temps. Une pierre peut être très rare jusqu'au jour où un nouveau gisement très productif est exploité, la rendant ainsi moins rare, ou inversement lorsque plus aucun gisement n'est découvert.
- Les gemmes artificielles/synthétiques ne sont pas rares, même si leur coût de fabrication est très élevé puisqu'il est possible de les reproduire à l'infini.
Degré de rareté,
TAILLÉ

: très fréquemment taillé
: usuellement taillé
: rarement taillé
: très rarement taillé
Sur la rareté de la taille :
- La taille sans facettes est appliquée aux cabochons, perles, camées, intailles et sculptures. Elle concerne le plus souvent les pierres ornementales opaques ou translucides. Il peut y avoir des exceptions pour les besoins de la joaillerie ou des arts décoratifs.
- La taille à facettes, réalisée par un lapidaire, est destinée à renforcer la brillance, l'éclat et le feu des gemmes transparentes.
- Un degré de rareté supérieur à celui de la disponibilité du brut indique une difficulté physique évidente à tailler telle que la petitesse des cristaux, une faible dureté ou une fragilité excessive.
Ces indices reflètent l'opinion de l'auteur et n'engagent que lui.
Chaque carré couvre l'une et/ou l'autre des couleurs suivantes :
    blanc  blanc pur, crème, cassé, ivoire
    bleu  bleu pâle à bleu nuit, bleu-vert, bleu-violacé
    brun beige marron  brun, du beige clair au marron foncé
    gris  gris très clair à foncé, argenté
    incolore  incolore, sans aucune couleur
    jaune  jaune pâle à bouton d'or, jaune-vert, doré
    multicolore bicolore  multicolore, 2 couleurs distinctes minimum
    noir  noir et gris très très foncé (anthracite)
    orange  orange, aux limites du jaune, rouge ou brun
    rose  rose pâle, bonbon, fuschia, magenta
    rouge  rouge, aux limites du orange, brun ou violet
    vert  vert pâle à sombre, vert-bleu, vert-doré
    violet mauve  violet clair à foncé, mauve, pourpre
La transparence est aussi appelée diaphanéité.
Trois possibilités pour une matière gemme :
 transparent = transparent : la lumière passe à travers sans distorsion
 translucide = translucide : la lumière passe à travers de manière floue
 opaque = opaque : la lumière ne passe pas à travers du tout
Le moteur reconnaît les matières gemmes d'après :
- les familles : quartz, zéolite, synthèse, verre...
- les noms usuels : citrine, péridot, émeraude...
- les variétés : rubellite, indicolite, verdelite...
- les synonymes : idocrase, barytine, dichroïte...
- les noms commerciaux : tashmarine®, zultanite®...
- les noms locaux : morrisonite, bolivianite, dallasite...
- les noms familiers : séraphinite, oeuf de tonnerre...
- les noms obsolètes ou peu usités : pycnite, trystine...
- les métaux natifs : or, argent, cuivre, platine...
- les noms anglais : chalcedony, garnet, topaz, ruby...
- les noms allemands : aquamarin, achat, smaragd...
- les noms de fabrication : Verneuil, Gilson, Chatham...
- les fautes : flourite, agirine, amétyste, damburite...
- l'absence d'accents : calcedoine, peridot, benitoite...
Astuce rapide : tapez juste les trois premières lettres...
Le moteur ne reconnaît pas :
- tout ce qui n'est pas une matière gemme, donc de nombreuses roches et minéraux.
- quelques noms relatifs aux matières gemmes n'ayant pas encore de fiche complète.
- Par défaut, cette liste est triée dans l'ordre alphabétique de A à Z. Vous pouvez inverser l'ordre en cliquant sur le triangle bleu. Vous pouvez trier toutes les colonnes de la même manière, du plus grand au plus petit et inversement. Le tri s'effectue sur la liste complète ou sur la sélection issue d'une recherche.
- Les noms sur fond vert indiquent des matières gemmes organiques
- Les noms sur fond rose indiquent des matières gemmes artificielles
- Les noms en bleu mènent à une fiche complète.
- Les matières amorphes ou cubiques sont monoréfringentes. La lumière ne se dédouble pas lorsqu'elle les traverse. Ces matières sont dites optiquement isotrope (ISO).
- Les matières cristallines de système trigonal, hexagonal ou quadratique sont biréfringentes. Elles possèdent un axe optique dont la lumière transmise perpendiculairement se divise en deux rayons polarisés distincts. Ces matières sont dites optiquement anisotrope uniaxe, dont la biréfringence peut être de signe optique positif ou négatif (U+ ou U-).
- Les matières cristallines de système orthorhombique, monoclinique ou triclinique sont également biréfringentes. Elles possèdent deux axes optiques dont la lumière transmise se divise en trois directions de vibration. Ces matières sont dites optiquement anisotrope biaxe, dont la biréfringence peut être de signe optique positif ou négatif (B+ ou B-).
Pour une meilleure visualisation et une analyse facile des données, les inscrits (gratuit) peuvent trier chacune des 26 colonnes, dans un sens comme dans l'autre.
   Profitez pleinement de cette fonctionnalité, en plus de bien d'autres :
    
inscrivez-vous !
L'intégralité des photos - inclusions et galerie - est visible uniquement pour les inscrits (gratuit).
   Profitez pleinement de cette fonctionnalité, en plus de bien d'autres :
    
inscrivez-vous !
Les inscrits (gratuit) accèdent à l'affichage de la liste des matières les plus approchantes par la couleur et par la transparence, puis par d'autres critères physiques ou optiques similaires, sous forme de tableau pratique.
   Profitez pleinement de cette fonctionnalité, en plus de bien d'autres :
    
inscrivez-vous !


gemmo.eu - base de données en gemmologie


  Chercher une gemme : aide
  

  
emeraude rubis saphir
Base de données de gemmologie pour mieux connaître et identifier les
     gemmes, synthèses & imitations

       accueil  |  intro   recherche avancée   références  |  liens  |  contact

     521 gemmes dont 80 fiches pratiques comprenant 2259 photos

 A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z
Toutes

 


Cette base de données est sponsorisée par  Gems-plus.com - pierres taillées pour la bijouterie, la collection ou la gemmologie  vente de pierres d'étude, de collection et de bijouterie




Savoir distinguer les variétés du GRENAT
à l'œil et avec les instruments de base



cristal dodécaedrique de grenatLe Grenat fait partie d'une solution solide appelée série isomorphe ou série isostructurelle : la structure cristalline de ce silicate est toujours la même - cubique - mais sa composition chimique diffère d'une variété à l'autre.

Les deux grandes séries distinctes du Grenat sont :

1. les PYRALSPITES

2. les UGRANDITES

Voici une brève présentation de ces deux séries ainsi que les méthodes de base permettant de les distinguer des autres gemmes et de reconnaître les Grenats entre eux.


    Tout cacher         Tout montrer    

- Les Pyralspites en images
- Les Ugrandites en images
- Distinction d'après la couleur
- Distinction d'après la dispersion
- Distinction d'après les inclusions
- Distinction d'après la réaction au polariscope
- Distinction d'après l'indice de réfraction et la densité
- Distinction d'après le spectre d'absorption
- Distinction par le magnétisme
- Références & contributions



    Les Pyralspites en images
 
Les Pyralspites sont des Grenats alumineux de formule chimique générique X3Al2(SiO4)3 où X est occupé progressivement par le ou les éléments
=> du magnésium = Pyrope
et/ou
=> du fer = Almandin
et/ou
=> du manganèse = Spessartite

Les éléments peuvent se combiner entre eux et donner des variétés intermédiaires. Les plus distinctives sont les suivantes :

Variété
Éléments chimiques distinctifs :  X + impuretés
Pyrope
magnésium prédominant + impuretés de fer ferreux (et de chrome)
Almandin
fer ferreux prédominant
Spessartite
manganèse prédominant
Pyrope-Almandin = Rhodolite
magnésium + fer ferreux + impuretés de fer ferrique
Almandin-Spessartite
fer ferreux + manganèse + impuretés de fer ferrique et de manganèse bivalent
Pyrospessartite = Malaya
magnésium + manganèse + impuretés de fer ferrique et de manganèse bivalent
Pyrospessartite = Grenat Change-couleur
magnésium + manganèse + impuretés de manganèse bivalent et de chrome trivalent


Les photos ci-dessous montrent quelques Grenats de la série Pyralspite :


photo 9 grenats serie Pyralspite
De haut en bas et de gauche à droite :
1. Pyrope avec impuretés de chrome, d'où sa couleur rouge intense. Le Pyrope pur n'existe quasiment pas, il possède toujours un certain nombre de molécules d'Almandin.
2. et 3. Le fer se substitue au magnésium et au manganèse, on est alors sur l'Almandin. Le premier vient d'Inde et le second de Madagascar.
4. L'Almandin peut être étoilé, ici à 6 branches. L'astérisme est causé par la présence d'inclusions orientées de rutile. L'étoile n'est jamais aussi nette que sur un corindon.
5. Ce Grenat étoilé à 4 branches est à mi-chemin entre l'Almandin et le Pyrope-Almandin.
6. et 7. Pyrope-Almandins, mieux connu sous le nom de Rhodolite. La première vient d'Orissa en Inde et la seconde de Tanzanie, parfois appelée Umbalite, du nom de la vallée d'Umba d'où elle est extraite.
8. Le manganèse se substitue progressivement au fer et au magnésium pour donner la Spessartite.
9. Le manganèse est ici fortement présent et explique la couleur orange franc de cette Spessartite provenant de Loliondo en Tanzanie.
Collection et photos © Gems-Plus.com


photo 8 grenats à changement de couleur
En plus du magnésium et du manganèse, la présence d'ions de chrome Cr3+ en nombre suffisant provoque un changement de couleur : beige, brun, vert ou gris-vert à la lumière du jour et rouge, rose, orangé ou violet sous une lampe à incandescence. Les rares spécimens trouvés à Bekily (Madagascar) doivent leur couleur bleue à la présence d'ions de vanadium V3+ en plus de Cr3+. Les gisements sont peu nombreux dans le monde. Les meilleurs sont en Tanzanie, au Kenya, à Madagascar et en moindre mesure au Sri Lanka.  La photo montre une série de 8 Grenats CC provenant de différents gisements en Tanzanie et au Kenya, chacun pris à la lumière du jour puis sous une lampe à incandescence.
Collection et photos © Gems-Plus.com


    Les Ugrandites en images
 

Les Ugrandites sont des Grenats calciques de formule chimique générique Ca3X2(SiO4)3 où X est occupé par les éléments
=> du chrome = Uvarovite
ou
=> de l'aluminium = Grossulaire
ou
=> du fer = Andradite

En plus des impuretés colorantes, les éléments peuvent se combiner entre eux et donner des variétés intermédiaires. Les plus distinctives sont les suivantes :

Variété
Éléments chimiques distinctifs :  X + impuretés
Uvarovite
chrome prédominant
Grossulaire
aluminium prédominant
Andradite
fer prédominant
Grossulaire incolore = Leucogrenat
aluminium sans aucune impureté
Grossulaire vert franc = Tsavorite
aluminium + nombreuses impuretés de vanadium et de chrome
Grossulaire vert clair = Grenat menthe
aluminium + faibles impuretés de vanadium et de chrome
Grossulaire jaune ou beige jusqu'à brun foncé = Hessonite aluminium + impuretés de fer ferrique (et ferreux) et de manganèse bivalent
Grossulaire rose = Rosolite aluminium + impuretés de manganèse trivalent
Hydrogrossulaire vert, jaune, rose ou orange aluminium + hydroxyle (OH) + impuretés de fer, de manganèse et/ou de chrome
Grossulaire-Andradite = Grandite (Grenat du Mali) aluminium + fer + impuretés de fer ferrique
Andradite jaune ou beige = Topazolite fer + impuretés de fer ferrique
Andradite brune fer + impuretés de fer ferrique (et ferreux)
Andradite iridescente fer + impuretés de fer ferrique (et ferreux) avec effet optique
Andradite noire = Mélanite fer + impuretés de fer ferrique (et ferreux) et de titane
Andradite verte = Démantoïde
fer + impuretés de chrome trivalent (et de fer ferrique)


Les photos ci-dessous montrent quelques Grenats de la série Ugrandite :


photo 9 grenats serie Ugrandite
De haut en bas et de gauche à droite :
1. Hessonite translucide de Tanzanie à l'aspect typiquement sirupeux
2. Hessonite de Tanzanie mais cette fois bien limpide
3. Hessonite du Sri Lanka de couleur caractéristique du gisement
4. Grossulaire jaune d'Afrique de l'Est
5. et 6. Hydrogrossulaires d'Afrique du Sud
7. Leuco-Grenat asiatique, dépourvu de toute impureté chimique
8. Grossulaire vert menthe d'Afrique de l'Est, parfois appelé Grenat de Merelani (Tanzanie)
9. Tsavorite vert intense du Kenya
Collection et photos © Gems-Plus.com


photo 9 grenats Andradite
De haut en bas et de gauche à droite :
1. et 2.  Andradites iridescentes de Nara au Japon
3. et 4.  Andradite brune et brun-verte de Namibie
5.  A la limite de l'Andradite brune et du Démantoïde vert
6. à 8.  Trois Démantoïdes de Namibie
9.  Démantoïde de Russie avec inclusions fibreuses de byssolite caractéristiques du gisement
Collection et photos © Gems-Plus.com


uvarovite

La variété Uvarovite est très rarement rencontrée en gemmologie car les cristaux,
d'un vert intense ou saturé, sont souvent de dimension inférieure au millimètre
Collection et photo © Gems-Plus.com



    Distinction d'après la couleur
 
La perception de la couleur dans la masse peut servir à distinguer certains Grenats entre eux mais pas à les séparer d'autres gemmes.


Pyrope
rouge rose incolore
rouge, rose (rare), incolore (très rare)
grenat pyrope grenat pyrope grenat pyrope grenat pyrope grenat pyrope



Pyrope-Almandin - Rhodolite
rose violet
rose, mauve, violet
grenat pyrope-almandin rhodolite grenat pyrope-almandin rhodolite grenat pyrope-almandin rhodolite grenat pyrope-almandin rhodolite grenat pyrope-almandin rhodolite grenat pyrope-almandin rhodolite



Almandin
brun rouge
brun-rouge à rouge-brun, rouge sombre, rouge-violacé
grenat almandin grenat almandin grenat almandin grenat almandin grenat almandin grenat almandin



Pyrope-Spessartite - Malaya
rose orange brun
rose, rose-orangé, orange-rosé, beige-orangé, léger changement de couleur selon le type de lumière
grenat pyrope-spessartite malaya grenat pyrope-spessartite malaya grenat pyrope-spessartite malaya grenat pyrospessartite malaya grenat pyrospessartite malaya grenat pyrospessartite malaya



Pyrope-Spessartite - Change-couleur
brun vert gris bleu
rouge rose orange violet
à la lumière du jour : beige, brun, vert, gris-vert, bleu-vert
sous une lampe à incandescence : rouge, rose, orange, violet
grenat pyrope-spessartite change couleur grenat pyrope-spessartite change couleur grenat pyrope-spessartite change couleur grenat pyrospessartite change couleur grenat pyrospessartite à changement de couleur



Spessartite
brun rouge orange jaune
brun-orangé, rouge-orangé, orange, jaune-orangé
grenat spessartite grenat spessartite grenat spessartite grenat spessartite grenat spessartite grenat spessartite



Almandin-Spessartite
brun rouge
brun-orangé, rouge-orangé
almandin-spessartite almandin-spessartite





Grossulaire - Leucogrenat
incolore
incolore
grenat grossulaire incolore leucogrenat grenat grossulaire incolore leucogrenat



Grossulaire - Hessonite
brun orange jaune
brun, beige, orange, jaune
grenat grossulaire hessonite grenat grossulaire hessonite grenat grossulaire hessonite grenat grossulaire hessonite grenat grossulaire hessonite grenat grossulaire hessonite



Grossulaire - Tsavorite
vert
vert médium à vert vif
grenat grossulaire tsavorite grenat grossulaire tsavorite grenat grossulaire tsavorite grenat grossulaire tsavorite grenat grossulaire tsavorite



Grossulaire - Menthe
vert
vert-jaune clair, vert clair, vert-bleuté clair
grenat grossulaire menthe grenat grossulaire menthe grenat grossulaire menthe



Grossulaire - Rosolite
rose rouge
rose, rouge
grenat grossulaire rose rosolite grenat grossulaire rose rosolite grenat grossulaire rose rosolite grenat grossulaire rose rosolite



Grossulaire-Andradite - Grandite
brun jaune vert
brun, beige, jaune, jaune-vert, vert-jaune
grenat grossulaire-andradite - grandite grenat grossulaire-andradite - grandite grenat grossulaire-andradite - grandite grenat grossulaire-andradite - grandite grenat grossulaire-andradite - grandite grenat grossulaire-andradite - grandite



Hydrogrossulaire
vert jaune orange rose
vert, jaune, orange, rose
grenat hydrogrossulaire grenat hydrogrossulaire grenat hydrogrossulaire grenat hydrogrossulaire grenat hydrogrossulaire grenat hydrogrossulaire



Andradite brune
brun
brun, brun-vert
grenat andradite brune grenat andradite brun grenat andradite brune grenat andradite brun grenat andradite brun-vert



Andradite - Démantoïde
vert
vert-brun, vert-jaune, vert franc
grenat andradite demantoide grenat andradite demantoide grenat andradite demantoide grenat andradite demantoide grenat andradite demantoide grenat andradite demantoide



Andradite - Topazolite
jaune brun
jaune, beige
grenat andradite topazolite grenat andradite topazolite grenat andradite topazolite



Andradite iridescente
jaune
multicolore - effet optique causé par la diffraction de la lumière sur de minces couches lamellaires successives
grenat andradite iridescente grenat andradite iridescent grenat andradite iridescente grenat andradite iridescent grenat andradite multicolore



Andradite - Mélanite
noir
noir
grenat andradite melanite grenat andradite melanite grenat andradite melanite grenat andradite melanite



Uvarovite
vert
vert franc, vert saturé
grenat uvarovite grenat uvarovite grenat ouvarovite grenat ouvarovite


    Distinction d'après la dispersion
 
La dispersion correspond à la séparation de la lumière blanche dans les couleurs du spectre visible après avoir traversé une matière gemme transparente. Chaque couleur est réfractée dans une longueur d'onde distincte et selon un angle qui lui est propre. La dispersion de la lumière en couleurs spectrales est mesurable et peut être qualifiée de nulle, faible, forte ou très forte selon son intensité. Plus la dispersion est élevée, plus la gemme renverra des scintillements de couleur, aussi appelés les feux. Les matières gemmes à forte dispersion sont le plus souvent d'un indice de réfraction élevé, supérieur à la limite du réfractomètre. Chez les Grenats, la valeur de la dispersion est différente d'une variété à l'autre, ce qui permet parfois de les distinguer entre eux sur ce seul critère. Par exemple, les feux marqués d'une Andradite verte (Démantoïde) seront faciles à reconnaître de ceux d'un Grossulaire vert (Grenat menthe ou Tsavorite), bien plus faibles. Le tableau ci-dessous permet de situer les Grenats entre eux et de les comparer à la dispersion d'autres gemmes connues.


Gemme
dispersion
Quartz & Béryl (dont Améthyste, Citrine, Aigue-marine, Emeraude)
0,013-0,014
Péridot
0,020
Pyrope
0,022-0,023
Pyrope-Almandin (Rhodolite)
0,023-0,026
Almandin
0,025-0,027
Pyrope-Spessartite (Change-couleur, Malaya)
0,024-0,027
Spessartite
0,027
Almandin-Spessartite
0,026-0,027
Grossulaire (Hessonite, Tsavorite, Menthe, Rosolite)
0,024-0,027
Diamant
0,044
Andradite (brune, Démantoïde, Topazolite, Mélanite)
0,057
Moissanite
0,104
Sphalérite
0,156


différence dispersion entre andradite verte et grossulaire vert

Notez l'intensité des feux du Démantoïde à comparer de ceux bien plus faibles des deux Grossulaires Menthe et Tsavorite.
Cette différence de dispersion est visible à l'oeil nu.



    Distinction d'après les inclusions
 
La présence d'inclusions naturelles permet de distinguer le Grenat d'une imitation artificielle de même couleur comme le verre. Certaines inclusions, visibles à la loupe ou au microscope, sont caractéristiques comme les aiguilles orientées de rutile dans l'Almandin ou le Pyrospessartite (Malaya, Change-couleur), d'autres sont diagnostiques comme les fibres de byssolite en queue de cheval dans le Démantoïde de Russie. Des inclusions rencontrées dans d'autres minéraux sont également présentes dans les Grenats de la série Ugrandite comme les givres. Toutes ces inclusions sont bien différentes des bulles d'air trouvées dans le verre ou à la jonction des doublets grenat-verre.


inclusions givres grenat grandite verte
Givres de guérison dans un Grossulaire chromifère
Photo © J.M. Arlabosse / Geminterest.com

inclusions givres dans un demantoide
Givres dans un Démantoïde
Photo © J.M. Arlabosse / Geminterest.com

inclusions aiguilles rutile dans grenat à changement de couleur
Aiguilles de rutile dans un Grenat à changement de couleur (PyroSpessartite)
Photo © J.M. Arlabosse / Geminterest.com

inclusions bulles air dans verre artificiel
Bulles d'air dans un verre imitant le Grossulaire, inclusions inexistantes dans le Grenat
Photo © J.M. Arlabosse / Geminterest.com



    Distinction d'après la réaction au polariscope
 
Le polariscope est un instrument qui permet de distinguer les matières gemmes transparentes isotropes et anisotropes ainsi que les pierres polycristallines. Il est constitué d'une lampe à sa base et de deux filtres polarisants croisés à 90° entre lesquels la matière gemme est examinée dans tous les sens lors d'une rotation complète.

Dans le cas du Grenat, l'observation au polariscope ne sera pas diagnostique car la matière est isotrope et devrait en théorie restée éteinte dans toutes les positions. Mais dans la pratique, les Grenats montrent des anomalies d'extinction correspondant à des zones éclairées qui ne devraient pas l'être et/ou à des ombres mouvantes gris sombre. Elles sont causées par les tensions internes et/ou par les inclusions. Les 4 photos ci-dessous montrent bien ces anomalies de polarisation dans deux positions distinctes pour chacune des variétés observées, toutes propres à l'œil ou à la loupe.


anomalies d'extinction au polariscope dans la rhodolite

Rhodolite



anomalies d'extinction au polariscope dans la pyrospessartite

Pyrospessartite



anomalies d'extinction au polariscope dans le grossulaire

Grossulaire



anomalies d'extinction au polariscope dans l andradite verte demantoide

Démantoïde



    Distinction d'après l'indice de réfraction et la densité
 
Le réfractomètre est un instrument très important en gemmologie. Cependant, avec les Grenats, ils sera d'une utilité moindre car un bon nombre d'entre eux donne un indice de réfraction supérieur à 1,78 et donc en-dehors de la limite de lecture. Seuls le Pyrope, tous les Grossulaires, quelques PyroSpessartites et quelques PyroAlmandins pourront être analysés.

Quant à la densité, une même valeur peut concerner plusieurs variétés différentes. De plus, elle peut être grandement affectée par la présence et la quantité d'un nombre de molécules et d'impuretés différentes et ceci de manière non linéaire.

En conclusion, l'IR et la densité, lorsque mesurables, sont de bons éléments d'appréciation mais en aucun cas diagnostiques dans la détermination d'une variété spécifique.


Variété
IR-*
IR+*
d-
d+
Pyrope
1,712
1,744
3,55
3,85
Pyrope-Almandin (Rhodolite)
1,740
1,787
3,76
3,95
Almandin
1,783
1,832
3,94
4,32
PyroSpessartite (Grenat Change-couleur, Malaya)
1,740
1,782
3,83
4,16
Spessartite
1,778
1,812
4,14
4,23
Almandin-Spessartite
1,808
1,822
3,96
4,30
Grossulaire (Hessonite, Tsavorite, Menthe, Rosolite)
1,728
1,762
3,57
3,67
Andradite (brune, Démantoïde, Topazolite, Mélanite)
1,878
1,897
3,76
3,87
* selon Stockton & Manson (1985) à ±0,002


    Distinction d'après le spectre d'absorption
 
Le spectroscope de poche est un instrument utile car il permet de séparer les différentes variétés de Grenat en fonction de leur spectre d'absorption, à la condition de bien les connaître et de savoir quels éléments chimiques sont en cause. Les spectres les plus reconnaissables sont ceux du fer dans l'Almandin, du manganèse dans la Spessartite et du chrome dans le Démantoïde. Voici une série de spectres les plus représentatifs des variétés Pyralspites et Ugrandites.


---------- Série PYRALSPITE ----------


spectre grenat pyrope


spectre grenat pyrope


spectre grenat pyrope-almandin rhodolite


spectre grenat pyrope-spessartite change couleur


spectre grenat pyrope-spessartite


spectre grenat pyrope-spessartite malaya


spectre grenat pyrope-spessartite malaya


spectre grenat grenat almandin


spectre grenat almandin-spessartite


spectre grenat spessartite


spectre grenat spessartite




---------- Série UGRANDITE ----------


spectre grenat uvarovite


spectre grenat grossulaire hessonite


spectre grenat grossulaire tsavorite


spectre grenat grandite du mali


spectre grenat andradite demantoide


spectre grenat andradite démantoïde



    Distinction par le magnétisme
 

Il existe un instrument de distinction simple à l'usage, peu coûteux et très pratique : l'aimant ultra-puissant au néodyme. En effet, certains Grenats sont très riches en éléments magnétogènes comme le fer trivalent et le manganèse bivalent. Ces Grenats sont facilement entraînés ou soulevés alors que d'autres, pourtant de couleur similaire, seront peu ou pas attirés. Ce test permet de distinguer les Grenats entre eux mais aussi de les séparer d'autres gemmes non réactives au magnétisme comme les Spinelles, les Alexandrites ou les Corindons.

aimant au neodyme et grenat rouge

Le test est effectué à l'aide d'un aimant au néodyme Ø12x12mm de force N52. Le Grenat à tester peut être brut ou taillé et dans l'idéal, son poids ne doit pas excéder 3 carats. La pierre est posée sur une surface lisse et plane dans une position où le coefficient de frottement sera le plus faible possible. L'aimant est lentement approché horizontalement et la réaction magnétique peut alors être constatée visuellement, selon le tableau suivant, avec un classement du Grenat le moins attiré au plus réactif :

Variété
Réaction magnétique du Grenat
attraction*
Pyrope
nullement à faiblement attiré
*/**
Grossulaire (Hessonite, Tsavorite, Menthe, Rosolite)
nullement à faiblement attiré
*/**
Pyrope-Almandin (Rhodolite)
attiré à entraîné
**/***
Almandin
facilement entraîné
***
Almandin-Spessartite
facilement entraîné à soulevé
***/****
Andradite (brune, Démantoïde, Topazolite, Mélanite)
facilement entraîné à soulevé
***/****
Pyrope-Spessartite (Grenat Change couleur, Malaya)
le plus souvent soulevé
****
Spessartite
toujours soulevé
****
* force de l'attraction magnétique :   * nul   ** attiré   *** entraîné   **** soulevé


    Références & contributions
 

Auteur / éditeur :  Thierry Pradat / G-PLUS
Contributions :  photos © J.M. Arlabosse / Geminterest.com (spectres et inclusions) et Th. Pradat / Gems-Plus.com (cristaux et gemmes)
Références : 
- Fritsch E., Rossman G.R. (1987) An update on color in gems. Part 1: Introduction and colors caused by dispersed metal ions. Gems & Gemology, Vol. 23, No. 3, pp. 126-139
- Stockton C.M., Manson D.V. (1985) A proposed new classification for gem-quality garnets. Gems & Gemology, Vol. 21, No. 4, pp. 205-217
Sur le web : 
- Abreal A. (2010) Propriétés des Grenats :  toutsurlesgrenats.free.fr/fichierspdf/lesgrenatsproprietes.pdf
- Abreal A. (2010) Couleur des Grenats :  toutsurlesgrenats.free.fr/fichierspdf/couleur%20des%20grenats.pdf
- Arlabosse J.M. (2004) Identification des Grenats :  www.geminterest.com/download/articles/article.grenatidentif.pdf
- Feral K. (2009-2015) Attraction magnétique des matières gemmes : gemstonemagnetism.com/
- Flies D. (2007) La couleur des grenats (Mémoire du DUG) : www.gemnantes.fr/documents/pdf/DUGs/Flies_DUG.pdf
- Pradat T., Gauthier J.P. (2011) Attraction magnétique des matières gemmes : www.gems-plus.com/articles/magnetique-attraction.html